A l'affiche

Quand Woody Allen prêtait son nom (et son humour)


Réédition en DVD du film le Prête-nom (The Front) du réalisateur Martin Ritt. L’un des rares films dans lequel Woody Allen joue en tant qu’acteur sans être à la réalisation.

Pourtant, l’apport du réalisateur de Manhattan est flagrant dans de nombreux dialogues et touches d’humour noir (ainsi, la séquence où il est exigé de modifier le scénario et de remplacer la mise à mort dans la chambre à gaz en camp de concentration parce que l’un des organismes financeurs est une entreprise de gaz).

L’histoire : En plein Maccarthysme, Alfred Miller, auteur de renom demande à son ami d’enfance, Howard Prince, modeste plongeur dans un petit restaurant, de lui servir de prête-nom. Howard accepte et signe un feuilleton de télévision qui obtient un vif succès. Le héros du feuilleton, Hecky, est bientôt inquiété par la Commission qui lui demande de réunir des informations sur Howard. Hecky répond en se jetant du haut d’un pont. Le petit plongeur est à son tour convoqué. Il accusera violemment les membres de la Commission d’établir un climat de persécution et de peur!

Martin Ritt réalise un film inspiré de faits réels, et qu’on peut imaginer tirés en partie de son vécu comme blacklisté. Si le film est en grande partie drôle, il n’en perd pas pour autant sa charge critique à l’égard du Maccarthysme.

|
 

Récemment à l’affiche


Haut de page ↑

A propos

Judaiciné est une agence conseil (réalisation, programmation, distribution),
créateur d’événements (avant-premières,festivals, colloques),
producteur de contenus multimédia (internet, radio, presse),
Judaiciné met en relation les créateurs, les œuvres et les publics.

Newsletter