A l'affiche

Ombres portées


Avec son film Les Ombres, un conte familial, Leïla Férault-Levy signe un documentaire très personnel qui interroge les racines et pénètre dans les méandres des histoires familiales marquées par la guerre.
Un beau film à voir

Mon oncle est né en janvier 1944 en Pologne, dans l’étable des paysans qui cachaient ses parents. Pour le sauver, son père le dépose sur le rebord d’une fenêtre. Caché dans la forêt, il est abattu par les Allemands et jeté dans une fosse.
Après la guerre, la mère – ma grand-mère -, émigrée en France, négocie durement le retour de l’enfant avec la famille nourricière. Elle épouse mon grand-père qu’elle dit être le père de l’enfant.
L’enfant a grandi, et 46 ans plus tard, il érige un cénotaphe : un tombeau vide, sans corps, pour son père inconnu. Ce jour-là sa famille française et sa famille polonaise sont réunies, seule manque ma grand-mère qui refuse de retourner en Pologne.
À travers cette pierre, j’interroge les ombres, les traces et les répercussions du génocide sur les trois générations de la famille française et polonaise.

Le film vient d’avoir une étoile de la SCAM

Les Ombres, un conte familial est programmé au cinéma Les 3 Luxembourg à Paris les dimanches 28/09, 5/10, 12/10 à 11h, avec un débat et présenté par Jean-Pierre Winter, Annette Wieviorka et Jean-Claude Grumberg.

Et

- Le 2 octobre au cinéma Le Star Saint-Exupéry à Strasbourg à 20h
- le 14 octobre à Soultz-sous-forêt à 20h
- le 26 octobre au Forum des Images à Paris à 15h35
- le 9 novembre au Mémorial de la Shoah à Paris à 16h
- le 22 novembre au théâtre d’Orléans à 20h30
- le 27 novembre à Sélestat à 20h
- le 5 mars au cinéma Bel air à Mulhouse à 20h

|
 

Récemment à l’affiche


Haut de page ↑

A propos

Judaiciné est une agence conseil (réalisation, programmation, distribution),
créateur d’événements (avant-premières,festivals, colloques),
producteur de contenus multimédia (internet, radio, presse),
Judaiciné met en relation les créateurs, les œuvres et les publics.

Newsletter