A l'affiche

Le film culte de Richard Dembo, La Diagonale du fou, ressort en DVD


Juif croyant et pratiquant, Richard Dembo, a construit son œuvre dans la fidélité à la Torah. Né dans une famille juive ashkénaze, il disparut à l’âge de 54 ans laissant son dernier film inachevé, La Maison de Nina, traitant de l’intégration d’un groupe d’enfants juifs rescapés des camps de concentration dans un orphelinat en France.

Mais c’est en 1983 que Richard Dembo réalise l’œuvre de sa vie. La Diagonale du fou  qui met en scène l’affrontement de deux grands maîtres d’échecs qu’apparemment tout oppose. Au temps de la guerre froide, une partie d’échecs entre un Soviétique orthodoxe invaincu depuis 12 ans (Michel Piccoli), juif lituanien, et un dissident exilé en Europe.

Pour donner vie à cette joute sans pitié, qui rappelle les matchs Spassky-Fischer et Karpov-Kortchnoï, Richard Dembo, de son propre aveu, s’inspire du Maître de go de Kawabata.

Ce film récompensé par l’Oscar du meilleur film étranger (1984), le César de la meilleure première œuvre (1985) et enfin par le Prix Louis-Delluc (1984) ressort en DVD.

Les éditeurs ont eu la bonne idée d’y ajouter un formidable bonus. Le cinéaste Jean Becker, joueur d’échecs émérite, y livre ses commentaires éclairés.

La Diagonale du fou de Richard Dembo, avec Michel Piccoli et Alexandre Arbatt

|
 

Récemment à l’affiche


Haut de page ↑

A propos

Judaiciné est une agence conseil (réalisation, programmation, distribution),
créateur d’événements (avant-premières,festivals, colloques),
producteur de contenus multimédia (internet, radio, presse),
Judaiciné met en relation les créateurs, les œuvres et les publics.

Newsletter