A l'affiche

La Rafle : le pari cinématographique de Roselyne Bosch


Nom de code : « Vent printanier ». Un joli nom pour une aussi sombre tache sur la France. Il désignait la rafle du Vel’d’Hiv des 16 et 17 juillet 1942 au cours de laquelle la police parisienne arrêta près de 13.000 Juifs, dont 4.000 enfants, qui pour la plupart seraient gazés à Auschwitz.

L’histoire :
1942. Joseph a onze ans.
Et ce matin de juin, il doit aller à l’école, une étoile Jaune cousue sur sa poitrine…
Il reçoit les encouragements d’un voisin brocanteur. Les railleries d’une boulangère.
Entre bienveillance et mépris, Jo, ses copains juifs comme lui, leurs familles, apprennent la vie dans un Paris occupé, sur la Butte Montmartre, où ils ont trouvé refuge.
Du moins le croient-ils, jusqu’à ce matin de 16 juillet 1942, ou leur fragile bonheur bascule…

Du Vélodrome d’Hiver, où 13 000 raflés sont entassés, au camp de Beaune-La-Rolande, de Vichy à la terrasse du Berghof, La Rafle suit les destins réels des victimes et des bourreaux.

C’est le pari cinématographique tenté par Roselyne Bosch, réalisatrice du film La Rafle, pour plonger le spectateur dans l’horreur des déportations de l’été 1942, vue à la fois du côté des victimes et des bourreaux.
Réalisé par Roselyne Bosch

Casting impressionnant : Mélanie Laurent, Gad Elmaleh, Sylvie Testud, Jean Reno, Isabelle Gélinas…

Long-métrage français.

Genre Historique : Drame

Durée : 1h 55 min
Année de production : 2009
Site Officiel France: www.larafle-lefilm.com

|
 

Récemment à l’affiche


Haut de page ↑

A propos

Judaiciné est une agence conseil (réalisation, programmation, distribution),
créateur d’événements (avant-premières,festivals, colloques),
producteur de contenus multimédia (internet, radio, presse),
Judaiciné met en relation les créateurs, les œuvres et les publics.

Newsletter