A l'affiche

Ils s’appellent Micky, Zaki, Double-Zéro; ils ont dix-huit ans


Infiltration est l’adaptation d’un roman éponyme écrit par Yehoshua Kenaz.

Ce livre est devenu un classique de la littérature israélienne. Dover Kosashvili a écrit le scénario avec Reuven Hecker, lui-même réalisateur et directeur du département de cinéma à l’Université de Tel-Aviv.

S’ils ont tenu à conserver l’aspect clinique de l’univers militaire, il leur a fallu renoncer à bon nom

bre d’éléments secondaires du texte initial qui fait plus de 500 pages dans son édition française. Plusieurs intrigues parallèles et personnages secondaires ont été écartés. Le personnage du narrateur, qui a toute son importance dans le roman, est évacué de l’adaptation. Le personnage d’Avner prend au contraire plus d’envergure et est investi comme l’un des principaux protagonistes du film.

Histoire:

Ils ont dix-huit ans et sont les nouvelles recrues de l’armée israélienne, ils arrivent des quartiers riches de Jérusalem, des bidonvilles ou des kibboutzim. Malgré les grands écarts sociaux ou ethniques, et les inégalités physiques ou intellectuelles, ils se passionnent pour les mêmes choses, l’amour, le foot, la musique, la philosophie…

Durant les 3 mois de l’été 1956, ils vont vivre une expérience qui va bouleverser leur vie, celle de l’apprentissage de la plus redoutable activité de l’humanité : la guerre.

Certains en ressortiront plus forts, d’autres trouveront la liberté dans la désobéissance, mais tous auront laissé sur cette base isolée du désert du Néguev, leur innocence.
Réalisé par Dover Kosashvili

Avec Guy Adler, Oz Zehavi, Michael Aloni.
Titre original : Hitganvut Yechidim

Long-métrage israélien .
Genre : Drame

Durée : 1h56min
Année de production : 2011

|
 

Récemment à l’affiche


Haut de page ↑

A propos

Judaiciné est une agence conseil (réalisation, programmation, distribution),
créateur d’événements (avant-premières,festivals, colloques),
producteur de contenus multimédia (internet, radio, presse),
Judaiciné met en relation les créateurs, les œuvres et les publics.

Newsletter