A l'affiche

Humour et famille juive


Danièle Thompson sort mercredi son nouveau film chorale Des gens qui s’embrassent.
La famille dont les déboires sont contés dans Des gens qui s’embrassent est une famille juive ashkénaze (Juifs originaires d’Europe centrale), avec ce que cela implique d’auto-dérision et d’humour bien senti :

Si la majorité des gens en France ne fait sans doute pas la différence, l’humour sépharade et l’humour ashkénaze sont cousins mais pas jumeaux ! Les nuances sont importantes, précise la réalisatrice à ce sujet.

 

Histoire :
Ça tombe mal l’enterrement de la femme de Zef pendant que Roni marie sa fille ! Cet événement inattendu aggrave les conflits entre les deux frères que tout sépare déjà : métiers, femmes, austérité religieuse de l’un, joie de vivre de l’autre, tout, à part leur vieux père au cerveau en vadrouille et leurs deux filles qui s’adorent. Entre Londres, Paris, Saint-Tropez et New York, affrontements, malentendus, trahisons, vont exploser le paysage de la famille, mais grâce à ces disputes, à ces réconciliations chaotiques, vont naître une grande histoire d’amour… et peut-être deux.

Réalisé par Danièle Thompson
Avec Eric Elmosnino, Lou de Laâge, Kad Merad, Monica Belluci, Ivry Gitlis
Durée : 1h40

|
 

Récemment à l’affiche


Haut de page ↑

A propos

Judaiciné est une agence conseil (réalisation, programmation, distribution),
créateur d’événements (avant-premières,festivals, colloques),
producteur de contenus multimédia (internet, radio, presse),
Judaiciné met en relation les créateurs, les œuvres et les publics.

Newsletter