A l'affiche

En quête de justice


Anna, enquêtrice dans l’armée israélienne, est une jeune femme idéaliste. Quand elle confronte un officier supérieur à des accusations de violence gratuite à l’encontre d’un Palestinien, sa propre intégrité et sa détermination sont mises à l’épreuve. Malgré la complexité politique de l’affaire et les mises en garde de ses collègues, elle prend clairement position contre ce qui ressemble à un abus de pouvoir. Mais sa quête de justice de plus en plus acharnée aura de lourdes conséquences pour toutes les personnes impliquées.

NOTE D’INTENTION DU RÉALISATEUR

Room 514 – la salle d’interrogatoire – représente le microcosme de la société israélienne contemporaine. Un drame qui porte un regard cru, sans concession, sur la psychologie d’une génération de jeunes israéliens façonnés par les effets d’un interminable conflit.

Le film, inspiré de faits réels, représente en huis clos la dualité des valeurs fondamentales et des convictions du citoyen israélien. Le personnage principal du film, Anna, est une jeune enquêtrice d’origine russe qui évolue dans un univers militaire typiquement masculin, et qui, au fur et à mesure de son enquête, vivra une expérience aussi fascinante que perturbante.

Le langage cinématographique de Room 514 est caractérisé par de longs plans-séquences renforçant le côté réaliste et minimaliste du film.
Ainsi, le spectateur plonge dans l’intimité des officiers qui entourent Anna. La jeune femme, belle, forte et déterminée réussit à faire face à l’univers militaire patriarcal.

L’origine russe d’Anna provoque un fascinant renversement des rôles où c’est l’«autre» – l’immigrant russe – qui représente l’institution, alors que l’agressif natif israélien devient à son tour «l’autre». Le choix des acteurs, qui ont tous combattu dans les unités spéciales des Forces de Défense d’Israël, rend l’interprétation des personnages d’autant plus authentique.

Room 514 aborde le conflit interne de la société israélienne. Le spectateur se trouve au cœur du conflit opposant le profond besoin de sécurité aux valeurs morales et humaines de ce peuple attaché à sa terre par des liens historiques et émotionnels. Ce drame est fortement ancré dans l’histoire de l’armée israélienne, où de jeunes soldats font face à des situations dans lesquelles les responsabilités personnelles et nationales se contredisent.

La puissance de ce film réside dans la place intenable qu’il choisit de tenir, un endroit complexe, polémique, parfois même douteux, où les personnages ne sont qu’antagonismes et où la mise en scène, gommant tout hors champ, prend elle aussi une dimension autoritaire en nous racontant ainsi un dispositif voué à l’échec. Bien au-delà du conflit israélo-palestinien, cette tragédie contemporaine relate l’ambivalence universelle qui existe entre l’homme et la femme, le devoir et l’utopie, la domination et la soumission, la croyance et la liberté.

Fabianny DESCHAMPS, cinéaste

Lire aussi l’interview du réalisateur de Room 514, Sharon Bar-Ziv

|
 

Récemment à l’affiche


Haut de page ↑

A propos

Judaiciné est une agence conseil (réalisation, programmation, distribution),
créateur d’événements (avant-premières,festivals, colloques),
producteur de contenus multimédia (internet, radio, presse),
Judaiciné met en relation les créateurs, les œuvres et les publics.

Newsletter