A l'affiche

Sortie DVD du film qui fit polèmique au Liban


Sortie DVD de L’Attentat un film de Ziad Doueiri, avec Ali Suliman

Résumé du film

Dans un restaurant de Tel-Aviv, une femme fait exploser une bombe qu’elle dissimule sous sa robe de grossesse. Toute la journée, le docteur Amine Jaafari, israélien d’origine arabe, opère les nombreuses victimes de l’attentat. Au milieu de la nuit, on le rappelle d’urgence à l’hôpital pour lui annoncer que la kamikaze est sa propre femme. Refusant de croire à cette accusation, Amine part en Palestine pour tenter de comprendre.

Au sujet de la polémique dont a fait l’objet le film au Liban, Ziad Doueiri s’explique :

Il y a une campagne menée pour interdire la sortie du film dans mon pays. Le gouvernement libanais a une position ambivalente parce que j’ai violé la loi qui interdit à tous ses ressortissants d’être en contact, même de se faire photographier, avec un Israélien. Quel que soit le pays où l’on se trouve. D’un autre côté, les autorités hésitent à se battre contre un artiste, d’autant plus qu’il y a déjà eu plusieurs films censurés au Liban. Ceux qui ont initié cette cabale contre moi n’ont même pas vu le film : ils se sont juste fondés sur le fait que L’Attentat a été, en partie, tourné à Tel-Aviv avec quelques acteurs israéliens. Ils invoquent même la peine de mort, ce que le gouvernement n’appliquera jamais. Pour eux, j’ai commis un sacrilège, presque un crime d’État. Je vais rentrer me battre pour que le film sorte au Liban et au Moyen-Orient. On ne peut pas faire porter à un cinéaste tout le poids d’une cause et d’un conflit. Je ne suis le porte-étendard d’aucune lutte. Je suis tombé amoureux du livre de Yasmina Khadra et je me suis donné tous les moyens de raconter cette histoire.


 

|
 

Récemment à l’affiche


Haut de page ↑

A propos

Judaiciné est une agence conseil (réalisation, programmation, distribution),
créateur d’événements (avant-premières,festivals, colloques),
producteur de contenus multimédia (internet, radio, presse),
Judaiciné met en relation les créateurs, les œuvres et les publics.

Newsletter