A l'affiche

Dan et Aaron, le récit d’une société israélienne aux prises avec ses contradictions


Frères, Dan et Aaron a été récompensé par deux FIPA d’Or (meilleures interprétations féminines et masculines). Pour l’actrice Orna Fitoussi, pour son interprétation de l’avocate adversaire d’Aaron, et à Baruch Brenner, qui joue ce dernier.
La question cruciale de la séparation de L’État et de la religion en Israël est abordée dans le film d’Igaal Niddam, Frères, Dan et Aaron.
Un sujet essentiel qui traverse la société israélienne depuis sa création, qui s’est accru ces dernières années avec la confrontation entre religieux et laïcs.
L’histoire : Dan et Aaron sont deux frères que tout sépare. Dan, berger, vit dans un kibboutz et est père de deux enfants, dont l’aîné effectue son service dans une unité de parachutistes. Aaron, docteur en droit et en philosophie, grand érudit de la Torah, arrive d’une prestigieuse yeshiva de Brooklyn pour défendre, devant la Cour suprême, le rabbin d’une yeshiva de Jérusalem, poursuivi pour avoir soustrait ses étudiants à leurs obligations militaires.
Sur fond de procès, la confrontation des deux frères, qui se retrouvent après vingt-cinq années de silence.

Le réalisateur qui vit et travaille maintenant en Suisse, évoque le monde de sa jeunesse ; le Kibboutz dont il est issu.
Bien qu’abordant des sujets essentiels de la société israélienne, le film n’échappe pas à un grand nombre de clichées qui affaiblissent son propos.

Un film de Igaal Niddam
Avec: Baruch Brener, Micha Selectar, Orna Fitoussi
Titre original : BROTHERS (Suisse)
Genre : Drame
Duree : 1h56
Année de production : 2008

 

|
 

Récemment à l’affiche


Haut de page ↑

A propos

Judaiciné est une agence conseil (réalisation, programmation, distribution),
créateur d’événements (avant-premières,festivals, colloques),
producteur de contenus multimédia (internet, radio, presse),
Judaiciné met en relation les créateurs, les œuvres et les publics.

Newsletter