A l'affiche

Au cas où je n’aurais pas la palme d’or


Pour ceux qui non pas eu la chance de le voir sur grand écran,  Au cas ou je n’aurais pas la palme d’or, est maintenant sortie en DVD.

Car ce film pourrait bien réconcilier des couples et/ou des soeurs fâchées, réunir des familles longtemps séparées, provoquer des rencontres impromptues, transformer des destins individuels en aventures collectives, sans compter les autres conséquences (heureuses) que je n’imagine pas encore.
Voilà, vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire: je vous souhaite une bonne projection!

Le film a été présenté comme une œuvre d’inspiration autobiographique. En effet, le réalisateur s’est largement inspiré de ses propres angoisses pour raconter l’histoire de Simon, son personnage :

« Mon hypocondrie naturelle aidant, je me suis dit qu’il fallait que je renoue d’urgence avec le bonheur de raconter une histoire, sous peine de développer d’affreuses maladies. J’ai donc décider de  raconter quelque chose d’entièrement (ou presque) inventé », confie-t-il.

Histoire :
Simon, un cinéaste quadragénaire, tourne plus souvent en rond que des films. Suite à un pari avec un ami comédien, il se rase les cheveux et découvre une bosse au sommet de son crâne. Inquiet, il consulte des médecins qui ne le rassurent pas. Souffre-t-il d’une maladie grave ? En a-t-il encore pour longtemps à vivre ? Dans l’angoisse de savoir ce qui l’attend, il décide de tourner rapidement ce qui sera peut-être son dernier film.

Réalisé par : Renaud Cohen
Avec: Renaud Cohen, Emmanuel Salinger, Frédéric Pierrot, Julie Gayet
Genre: Comédie
Durée : 1h 20mn

p

|
 

Récemment à l’affiche


Haut de page ↑

A propos

Judaiciné est une agence conseil (réalisation, programmation, distribution),
créateur d’événements (avant-premières,festivals, colloques),
producteur de contenus multimédia (internet, radio, presse),
Judaiciné met en relation les créateurs, les œuvres et les publics.

Newsletter