Actualités

Marguerite Duras aurait pu porter l’étoile jaune


Maurice Darmon signe Le cinéma de Marguerite DurasLa trilogie Anne-Marie Stretter chez 202 éditions

Vingt ans durant (1964-1985), Marguerite Duras a fait vingt films. Pendant cette moitié de sa vie productive, elle n’a écrit que des scénarios ou des travaux préparatoires à ses œuvres de cinéma, suspendant son travail romanesque, jusqu’à L’Amant et l’abandon définitif de la caméra.

On le sait, l’œuvre de Marguerite Duras est hantée par les juifs en particulier par la Shoah.

En réponse à l’invitation en 1993, du directeur du centre Rachi, haut lieu de la culture juive à Paris, elle écrit :

Je ne sais pas de façon décisive pourquoi tout le peuplement de mes livres est juif. Mais l’idée qu’on me l’apprenne m’est insupportable

Marguerite Duras n’était pas juive, mais elle disait :

J’aurais pu porter l’étoile jaune

Elle a en quelque sorte embrassé la cause juive à travers sa propre souffrance.

Le cinéma de Marguerite Duras (II)

La trilogie Anne-Marie Stretter

Maurice Darmon

102 pages. 13 euros.

202 éditions

|
 

Haut de page ↑

A propos

Judaiciné est une agence conseil (réalisation, programmation, distribution),
créateur d’événements (avant-premières,festivals, colloques),
producteur de contenus multimédia (internet, radio, presse),
Judaiciné met en relation les créateurs, les œuvres et les publics.

Newsletter