Actualités

La chaîne de télévision polonaise TVP2 trouve le film Ida trop “projuif”.


Alors qu’il était diffusé à la télévision polonaise, le film réalisé par Pawel PawlikowskiIda a été précédé d’un court programme de 12 minutes, cherchant à prouver le biais “projuif” du film.

Ida raconte l’histoire d’Anna, une jeune orpheline vivant dans un couvent et partant à la recherche de sa tante, seul membre encore en vie de sa famille. La jeune fille découvre par la suite qu’elle est juive et que ses parents ont été assassinés.

Oscar du meilleur film étranger et couvert de prix, Ida a été vu par 500 000 spectateurs en salle en France. Ida est par ailleurs le plus grand succès du cinéma polonais.

Mais le film a très vite divisé le public de son pays. Le Figaro a publié en février 2015, un article faisant écho à cet accueil  pour le moins mitigé. Ses détracteurs déploraient que le film ne contienne “aucun Allemand et ne mentionne à aucun moment que la Pologne était occupée par l’Allemagne nazie” et que “l’antisémitisme polonais soit présenté sans que soient mentionnés les Polonais qui ont aidé les Juifs, à leurs risques et périls.”

Lors de la récente diffusion du film sur une des chaînes publiques polonaises, le film a été précédé par un documentaire prétendant à l’inexactitude du film, et justifiant son succès, notamment aux Oscars, uniquement pour son penchant “projuif”.

Pire encore, durant la diffusion du film, des intertitres ont été également accolés au film, sans préciser aux téléspectateurs qu’il s’agissait bien d’un ajout.

Suite à la diffusion de ce document, plusieurs cinéastes et 90 journalistes polonais se sont unis, pour manifester leur désaccord face à ce jugement de valeur.

|
 

Haut de page ↑

A propos

Judaiciné est une agence conseil (réalisation, programmation, distribution),
créateur d’événements (avant-premières,festivals, colloques),
producteur de contenus multimédia (internet, radio, presse),
Judaiciné met en relation les créateurs, les œuvres et les publics.

Newsletter