Actualités

Gett au pays des rabbins


« Les juges ont besoin de voir comment ils sont perçus par le public », affirme un rabbin israélien

L’administration des tribunaux rabbiniques a prévu de projeter le film Gett – Le procès de Viviane Amsalem, réalisé par Shlomi et Ronit Elkabetz lors du congrès annuel des juges des tribunaux rabbiniques qui se tiendra en février.

Le film de la fratrie Elkabetz raconte la longue et difficile épreuve que traverse une femme cherchant à obtenir l’annulation de son mariage devant une cour rabbinique, malgré le refus de son mari de lui donner le gett (divorce).

Le film montre un procès qui traîne sur plusieurs années, et au cours duquel les juges ne se pressent pas d’annuler le mariage, considérant les raisons ne sont pas suffisantes du point de vue de la loi juive.

Gett a été diffusé au Festival de Cannes où il a été très bien reçu. Il a également remporté le prix Ophir du meilleur film (équivalent des Césars en Israël), ce qui signifie qu’il représentera Israël pour l’Oscar du meilleur film étranger l’année prochaine.

L’initiative pour cette projection est venue du rabbin Shimon Yaakobi, qui également juriste. Il a déclaré au journal Haaretz que l’idée lui était venue lorsque, au cours d’une interview avec le journal Makor Rishon, on lui a demandé son avis sur le film, qu’il n’avait pas vu. Il avait alors répondu au journaliste qu’il n’allait pas au cinéma, mais qu’il pensait que « lui et tous les juges des tribunaux rabbiniques devaient aller voir ce film ».

Yaakobi, qui est le conseiller juridique des tribunaux rabbiniques, a obtenu l’approbation du président du Beit Din suprême (tribunal religieux) Rabbi Yitzhak Yosef, pour une projection privée du film pour les juges rabbiniques, qui sera suivie d’un débat.

« Je pense vraiment que les juges ont besoin de voir comment nous sommes perçus par le public, et d’avoir une discussion interne à ce sujet », explique Yaakobi.

D’aprés i24news.tv

|
 

Haut de page ↑

A propos

Judaiciné est une agence conseil (réalisation, programmation, distribution),
créateur d’événements (avant-premières,festivals, colloques),
producteur de contenus multimédia (internet, radio, presse),
Judaiciné met en relation les créateurs, les œuvres et les publics.

Newsletter